Souriez, vous êtes sélectionnées ! – Equipage DFLG

Le second équipage à partager avec vous ses réactions cette semaine est celui d’Emilie et Delphine. Venues de l’usine de Flins, elles forment l’équipage de la Direction des Fabrications et de la Logistique Groupe. Elles sont déjà remontées à bloc mais il va pourtant falloir contenir la pression encore quelques semaines. Une épreuve avant l’épreuve !

L’ANNONCE… TANT ATTENDUE !

Où étiez-vous lorsque vous avez appris que vous étiez sélectionnée ?

Le hasard fait bien les choses !

« Moi j’étais en formation, raconte Emilie. Lors d’une pause, j’ai croisé Fredérique Berry qui m’a fait signe que notre binôme était sélectionné. J’étais justement au téléphone avec Delphine ! »

Quelle a été votre première réaction ? La peur, la joie, l’euphorie… ?

Et vos proches ? Etaient-ils dans le même état d’esprit ?

Pas facile de réaliser pour les Gazelles mais elles peuvent compter sur leur entourage.

Emilie « Tant qu’on ne voit pas son nom écrit, ce n’est pas concret. Il m’a fallu la matinée pour réaliser, puis le soir j’ai parcouru le site, et j’ai passé la soirée à rêver des dunes. Mon mari et mes amis m’ont envoyé des messages tout au long de la journée et ma famille a reçu la nouvelle en cadeau de Noël. »

Quels furent les premiers mots de vos collègues lorsqu’ils ont appris la nouvelle ?

Immédiatement félicitées par leur équipe, Delphine et Emilie ont tout de même dû s’employer à expliquer à leurs collègues que malheureusement ce n’était pas toute l’usine qui était sélectionnée ! « Il y a eu beaucoup de félicitations… souvent suivies de « on peut venir avec vous ? ». Nous avons donc la ferme intention de les faire participer au maximum à cette aventure. Plusieurs collègues ont également demandé si nous étions les seules de l’usine de Flins à partir sur le Rallye. Peu de gens avaient en tête qu’il y avait très peu d’élues »

LES SELECTIONS… ENTRE EPREUVES ET EMOTIONS

Pensez-vous qu’une bonne préparation aux sélections est indispensable ?

Loin de renier la nécessité d’être bien préparée, Emilie s’est entrainée juste ce qu’il faut !

« Il faut évidemment être en bonne condition physique… Mais nous n’étions pas pour autant des grandes sportives : le rythme de travail en fabrication a suffi à nous entretenir, et nous avons chacune complété cela par 2h de sport hebdomadaire pendant les 3 semaines précédant le week-end. »

Dans votre binôme, qui a eu l’idée ou l’envie de s’inscrire ?

Encouragées par leur chef, Emilie et Delphine semblent avoir vite cédé aux sirènes du désert Marocain : « Emilie m’a dit « Pourquoi pas…? » Je lui ai répondu : « Avec toi ? OK on y va ! » ».

Pensiez-vous que ce rêve deviendrait réalité lorsque vous vous êtes inscrites aux sélections ?

Alors qu’Emilie semblait voir le verre à moitié plein : « Nous l’espérions…Depuis le début nous sommes convaincues d’être un binôme très complémentaire. Nous avions par contre beaucoup de doutes sur nos capacités physiques ou mécaniques. Tout dépendait donc de notre capacité à nous surpasser. »

Delphine de son côté, était trop concentrée pour se préoccuper de ses chances de victoire : « Je ne me posais pas la question. On s’est lancée tardivement dans la course et on s’est dit : on le fait à fond afin de ne rien regretter ! »

Quel a été le point fort qui vous a permis de faire la différence et d’être sélectionnées ?

Chacune souligne la complémentarité et la cohésion de leur équipage. Emilie ajoute : « Mais j’espère que notre bonne humeur a aussi été déterminante, parce que franchement, nous avons bien rigolé ! »

Racontez-nous le souvenir le plus marquant de votre week-end.

Le meilleur souvenir de Delphine : « Danser sur « Etre une femme » de Michel Sardou avec toutes les Gazelles le samedi soir ! »

Quant à Emilie, ce serait plutôt « L’arrivée de la course d’orientation de nuit. Nous sommes arrivées en avance, avec le mot mystère découvert par hasard à 10 mètres de l’arrivée… et là j’ai vraiment commencé à croire que tout était possible ! »

Maintenant, l’épreuve la plus difficile du week-end de sélection…

Emilie a souffert lors de l’épreuve du combattant : « Porter 40 litres sur 20 marches en tenue de pompier… Je ne sentais plus mes doigts, ça me paraissait impossible. »

Quant à Delphine, la difficulté du week-end a plutôt été le tir à l’arc les yeux bandés : « La nuit, dans le froid glacial, j’avais trop mal aux mains et aux bras car on avait besoin de beaucoup de temps pour ajuster le tir ! »

EN BINÔME… POUR LE MEILLEUR ET POUR LE PIRE !

Qu’avez-vous découvert de votre partenaire en participant ensemble aux différentes épreuves et que vous ignoriez ?

Les deux acolytes ont pu découvrir des qualités cachées au sein de leur équipe :

« Emilie est super douée pour le canoë ! »

« Delphine est une coureuse de fond ! Je ne la savais pas si sportive. »

Quel est le principal atout de votre équipage ?

Déjà la tête dans le Rallye, Emilie a choisi une métaphore automobile pour expliquer ce qui est, selon elle, le meilleur atout de son équipe : « La complémentarité : elle est le diesel et moi je suis l’essence… et on est habituées à nos fonctionnements différents. »

Quelle qualité enviez-vous à votre partenaire ?

Delphine souligne la capacité d’Emilie à prendre les bonnes décisions au bon moment alors que c’est l’endurance physique de Delphine qui impressionne sa coéquipière.

Quelle citation vous définit le mieux : « Qui se ressemble s’assemble » ou « Les opposés s’attirent » ?

Pour Emilie, la réponse est nette et sans bavure : les opposés s’attirent ! Mais Delphine précise : « Nous avons bien sûr toutes les deux le goût de l’aventure mais nous abordons les problèmes de manière plutôt opposée : Emilie est très efficace, fonce tout droit alors que je prends plus le temps de réfléchir. Cela nous aide à réussir de belles choses ! »

ET MAINTENANT… UNE GAZELLE !

Qu’avez-vous fait de plus dément avant le Rallye Aïcha des Gazelles ?

Delphine est la grande adepte des sensations fortes dans l’équipe ! Elle a campé sous une tempête de neige à Ushuaia ou encore traversé la vallée de la mort sans climatisation ! Emilie, de son côté, garde un très bon souvenir d’un voyage en montgolfière mais elle trouve « tout aussi démentes » les grandes étapes de la vie : le mariage ou la naissance d’un enfant.

Comment allez-vous préparer le Rallye à partir de maintenant ?

Delphine compte « continuer à garder une bonne forme physique et profiter à fond de la préparation fin février. »

L’équipage DFLG a deux objectifs, gagner et partager son aventure : « Pour le moment notre priorité est de définir comment nous allons associer l’usine de Flins à cette aventure. Nous souhaitons aussi valoriser nos métiers dans la préparation du rallye. »

Quel est votre état d’esprit, 3 mois avant le départ du Rallye ?

Le sentiment qui prime chez Emilie est la fierté ! Elle raconte : « Je savoure tous les messages que je reçois chaque jour, au fil des diffusions de médias. J’ai le désert dans un coin de ma tête qui me motive en continu. »

Comment se traduit le soutien de vos collègues dans cette aventure ?

Dans ce domaine, l’équipage DFLG n’a aucune raison de se plaindre ! Emilie raconte comment leurs collègues ont su les mettre dans les meilleures conditions pour réussir le week-end de sélection : « Nous avons des collègues très solidaires : nous avons reçu du matériel pour camper, certains ont pris le temps de nous coacher sur la mécanique ou nous ont prêté les clés de leur Duster…

Notre hiérarchie et la communication de l’usine sont aussi très impliquées : nous avons été mises à l’honneur en réunion d’encadrement. Ce fut une occasion supplémentaire de mesurer notre responsabilité vis-à-vis de nos collègues dans cette aventure. »

Votre devise dans la vie et pour le Rallye ?

L’envie de vivre à fond l’aventure qui s’ouvre à elles rassemble les deux partenaires derrière cette devise formulée par Emilie : « Il vaut mieux avoir des remords que des regrets. »

Cap ou pas cap de remporter la course ?!

Toutes les deux en chœur : « Cap ! »

Bonne chance l’équipe DFLG !!!

  

9 réflexions au sujet de « Souriez, vous êtes sélectionnées ! – Equipage DFLG »

  1. Oui c’est une grande fierté de savoir notre fille dans cette aventure. Nous allons suivre le rallye avec un intérêt tout particulier cette année. Et que les meilleures gagnent ! Vive Delphine et Émilie !

  2. Bravo Delphine, pas peu fier de voir le nom prestigieux des Descôtes ( svp avec l’accent ^) engagé dans cette belle aventure.
    Merci les filles, et profitez.
    Cousin Philippe de Pollionnay.

  3. Bonjour à vous deux,

    Je vous souhaite tout le succès possible et tout au long du parcours de bien profiter de tout votre environnement. C’est certainement une aventure que j’aurais aimé faire si ce rallye avait existé à mon époque. Le succès est à votre portée.

    Amicalement.

    Anne Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*



Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>