Etape 4 Marathon : MECH IRDANE / TINFOU

Le marathon vu de l’intérieur

L’épreuve du marathon est une étape cruciale dans le rallye, puisque pendant deux jours et une nuit les Gazelles sont en autonomie. C’est en général ce type de parcours qui met en exergue les forces et faiblesses des équipages. Bon point pour les Women@Renault, malgré les péripéties et aventures malheureuses qui ont pu survenir au début de la compétition, elles entament le premier jour gonflées à bloc, déterminées à donner leur maximum, tendre leur trajectoire, et gérer leurs ressources physiques et mentales, pour tenir deux jours, sans vérification mécanique le soir ni la délicieuse nourriture préparée au restaurant du bivouac.

Les premières balises de la journée 1 sont d’autant plus difficiles à trouver qu’on leur a annoncé au brief matinal quotidien que les cartes sont imprécises…

Les Gazelles de Flins, Delphine Descotes et Emilie Baubeste (318) essuient un revers dans les cailloux en essayant de garder le cap au maximum. Elles éclatent un pneu dès 9h du matin. Le stress monte… Elles n’ont plus qu’une roue de secours au lieu de deux, et n’auront pas la possibilité, comme elles en avaient l’habitude, d’en récupérer une le soir. Leur appréhension d’un autre souci les fait prendre moins de risque, et choisissent de dévier du cap pour ne pas aller dans les dunes.

Pourtant le Duster se donne en spectacle, et pourrait ouvrir un fan club sur le rallye ! Régulièrement aux balises, des équipages 4X4 ne cachent pas leur étonnement et admiration pour les capacités de ce SUV, notamment dans le sable. « C’est fou ! Les filles en Duster passent sans hésiter à des endroits où nous-mêmes hésitons à aller ou bien où d’autres se sont retrouvées ensablées », nous confient l’une des Gazelles.

Les paysages traversés varient énormément au cours de la journée. D’un champ d’herbes à chameaux, on peut se retrouver en quelques kilomètres à  passer des cols de pierres.

Christel Le Berre et Sophie Chevalier-Viollet (315), sont plus motivées que jamais. Elles tracent leur route et gardent le cap au maximum, filant avec les premières du classement.

Elles atteignent sans encombre le CP6 avant la fin de la journée. Le CP6 n’ouvrira que le lendemain matin mais mieux vaut se coller à l’oriflamme pour repartir dès les premières lueurs du jour !

Après quelques sorties de plaques oranges pour franchir la dernière « passe » de la journée qui s’avère être un couloir de sable couleur ocre dans les dernières lumières de la journée, cinq des six équipages Women@Renault plantent leurs tentes en compagnie d’autres Gazelles.

Zineb Maoudoud et Afaf Semlali (317) ont eu une journée riche en émotions…  Plus question de traîner. Même si le double recours à l’assistance mécanique pèse lourd dans le classement, elles ne sont pas du genre à baisser les bras. Elles réalisent la plus belle trajectoire au plus près du cap des Women@Renault. Elles ne se rendent malheureusement pas compte qu’elles perdent leurs deux sacs à dos en cours de route… En plus des papiers et appareil photo, l’un deux contenait les précieuses cartes, indispensable à toute gazelle pour tracer ses trajectoires, placer ses balises et s’orienter dans le désert…  La suite de la compétition s’avère difficile…

L’équipage colombien 322, après avoir franchi en fin de journée le CP4, n’a malheureusement pas le temps de rejoindre les autres car elles constatent une fuite du liquide de frein à l’arrière. Elles doivent donc attendre l’assistance mécanique (et les pénalités qui vont avec) qui n’intervient que le lendemain à 7h… Elles ne seront cependant pas seules.

Les soirées du marathon sont l’occasion de passer un moment convivial et festif, où chacun partage les victuailles apportées. Cette étape leur permet aussi  de pouvoir dormir un peu plus longtemps le lendemain.
Pourtant pas question de traîner, car la deuxième journée va être très longue…

Les Gazelles s’activent dès le petit jour… Si la première balise est au pied de la tente, il en reste 7 à valider…

Pour Christel et Sophie (315), petit faux départ… Sans le petit déjeuner du bivouac, et avec  l’esprit encore ensommeillé, elles démarrent leur Duster pour le mettre dans une butte de sable… Sortir les plaques de désensablage avant même d’avoir parcouru le premier mètre, ça réveille !! Cela n’entame absolument pas leur motivation… Elles se donnent au maximum toute la journée et arrivent avant la nuit au nouveau bivouac, avec les 12 balises de l’étape marathon de validées.

Comme la veille, les paysages traversés sont à couper le souffle… Dromadaires, dunes dorées ou roches volcaniques, les Gazelles ont d’autant plus de mérite à rester concentrées ; ce qui les entourent est spectaculaire et la chaleur est aujourd’hui écrasante surtout lorsqu’il faut traverser pendant plusieurs dizaines de kilomètres des plateaux sans ombres.

Isabelle Behar et Raphaëlle Gomez (319) tracent leur route…. Rapidement et sûrement. Toujours avec le sourire, aucun obstacle n’entame le tempérament de la pilote qui n’hésite jamais… C’est Isabelle, la navigatrice du duo, qui impose une routine de petites pauses pour déjeuner, afin de mieux repartir et limiter les erreurs à cause de la fatigue.

Stéphanie Camau et Mihaela Georgieva (316) ont fait des dunes un terrain de jeu. Elles font confiance à leur Duster qui ne les déçoit pas. En dégonflant les pneus correctement et en prenant une dune après l’autre, elles maintiennent le cap et rentrent au bivouac avec l’objectif de l’étape atteint, à savoir les douze balises dans la poche.

Clara Cecilia Lopez et Maria Victoria Giraldo (322) n’ont pas réussi à rattraper leur retard, mais ont prouvé qu’être une Gazelle est bien davantage que de participer à une compétition. Après avoir eu leur voiture réparée par l’assistance mécanique, elles rencontrent un équipage en difficulté (dans la catégorie 4X4) près du CP7. Celui-ci a un problème de batterie, mais elles ne veulent pas appeler l’assistance mécanique qu’elles ont déjà appelée deux fois depuis le début de la course. Les colombiennes essaient en vain de faire repartir la batterie, au détriment du  manque de temps pour continuer leur parcours. Elles décident alors d’ouvrir la voie au 4X4 en le guidant jusqu’au bivouac, avec seulement 7 balises validées. Elles peuvent être fières d’avoir fait preuve de tant de solidarité. Geste qui d’ailleurs sera félicité par Dominique Serra lors du brief quotidien de ce mardi matin.

Zineb et Afaf (317) ont réussi grâce aux cartes 1/250.000ème que leur ont fourni d’autres Women@Renault à passer aux douze CP ! Ce n’est pas aussi précis que les 1/500.000ème mais elles ont prouvé qu’elles avaient de la ressource ! Une bonne nouvelle les attend également puisqu’en raison des circonstances assez exceptionnelles de la perte des cartes, l’organisation accepte de leur refournir un autre exemplaire. Cette fois-ci les filles, ne les lâchez plus des yeux !

Ce soir, tous les équipages sont de retour au bivouac, et sont bien plus détendus. Ils se font confiance et les chances de podium pour Women@Renault sont certaines. Il faut que pour la prochaine étape marathon qui commence mardi, qu’elles s’attèlent à tendre au maximum les trajectoires, à faire confiance à leur Duster qui les mènera où elles veulent, et à accélérer les prises de décision pour aller plus vite et s’assurer de venir à bout de l’étape en ayant visité tous les CP.

Le retour au bivouac permet de décompresser, prendre une douche après deux jours dans la poussière et le sable, manger un vrai repas et surtout retrouver la lourde pile des courriers de La Poste mobile qui permet aux Gazelles de lire tous les soutiens de leurs proches et de leurs fans …

Classement de l’étape 3 provisoire Crossover :
- Team 315 (Christel et Sophie) : 9e
- Team 316 (Stéphanie et Mihaela) : 3e
- Team 317 (Afaf et Zineb) : 8e
- Team 318 (Delphine et Emilie) : 2e
- Team 319 (Raphaëlle et Isabelle) : 4e
- Team 322 (Clara et Maria Victoria) : 10e

Classement général Crossover :
- Team 315 (Christel et Sophie) : 8e
- Team 316 (Stéphanie et Mihaela) : 7e
- Team 317 (Afaf et Zineb) : 13e
- Team 318 (Delphine et Emilie) : 2e
- Team 319 (Raphaëlle et Isabelle) : 6e
- Team 322 (Clara et Maria Victoria) : 10e

Plus de photos de l’étape 4 marathon ici : https://picasaweb.google.com/101560140424521940760

Revivez les meilleurs moments de l’étape 2 du Rallye ici :
GAZELLES TV 2014 – ETAPE2 par Rallye-Aicha-des-Gazelles

  

70 réflexions au sujet de « Etape 4 Marathon : MECH IRDANE / TINFOU »

  1. Merci Sara pour ces merveilleux reportages. Quel plaisir de vivre cette aventure à travers tes yeux!
    Nous sommes super fières de nos gazelles. En plus, les chances de podium sont indéniables ! maintenez vos efforts les filles et vous en serez récompensées :)

  2. Quelle belle aventure vous nous faites vivre ! Tenez bon ne lâchez rien ! Magnifiques paysages qui sont autant de pièges pour vous ou de belles séances de recréation comme en témoignent les photos de Sara . On ne se lasse de tourner les pages des albums… Tes reportages sont super Sara la journée on suit les duster avec nos commentateurs de choc ( quelle équipe ) et le lendemain on est dans les duster avec les gazelles !

  3. L’équipage 318 est le seul à être passé aujourd’hui….

    Les Allemandes aussi… avec les 310 et les 313…

    Toutes les autres sont restées de l’autre coté de « l’obstacle » qu’on devine, car je ne peux pas imaginer que ce soit une erreur de cap collective…

    L’équipage 314?, je pense qu’on les retrouvera demain au bivouac mais elles n’auront quasiment pas bougé de la journée…

  4. Y’en a qui vont passer la nuit avec des locaux dans un village!!!

    Zoomez zoomez vous allez voir!!! je vous laisse deviner de quel équipage il s’agit!!!

    Les veinardes!!!!!!!!!!!!

  5. ne baissez pas les bras, gazelles 318. Bientôt l’arrivée !
    tout ça se mérite… on est fiers de Women@renault !
    gardez le cap surtout !

  6. Les gazelles 318 presque au CP7!!! on continue comme ça les filles!!!

    Les 5 autres équipages se sont rejoint après une bonne galère de trajectoire et je pense qu’elles vont passer la soirée pyjamas ensemble!!! courages mes gazelles demaine st un autre jour!!!!!! gardez le le smile!!!

  7. Aucune Gazelle cross over n’a encore topé le CP7! plus qu’une heure sinon ce sera demain matin dernier délai! vous me confirmez les anciennes???

  8. Très bizarre ces orientations…

    S’agit-il d’un contournement de dunes?, une recherche de repère?, d’un mauvais cap?

    Presque tous les équipages contournent une zone sableuse…

    Il semble qu’il n’y ait aucune piste dans ce secteur, les dunettes doivent être franchi, les gazelles n’ont pas le choix…

  9. Après une bifurcation les Techno cap 315 et les 316 reprennent le cap pour le CP7!!!
    Les marocaines 317 semblent revenir également!
    Alélouyaaaaaaaa!!!!

    Seules les gazelles 318/319/322 ne se sont pas trop éloignées de la trajectoire pour le moment

  10. Dunette, dunette, elles n’ont jamais été aussi proche des dunes de chegaga (équivalente à l’erg chebbi)… Il va falloir qu’elle trouve le corridor leur permettant d’approcher la CP7, du boulot de détective :-)
    C’est ici que nous avions eu la tempête de sable en 2013! Allez les filles, go go go, à l’assaut de chegaga!

  11. oulalalala!!!! les gazelles315//316/317 s’éparpillent dans le désert!!!!
    Grain of sand HELPPPPPPPPP

    seules les gazelles 318/319/322 gardent le cap en direction de u dernier CP7 de la journée!!! on continue les filles! gogogogo

  12. les 314 nous dessinent une flèche, et pas n’importe laquelle: dans la direction où elles vont !
    J’ai lu en effet que l’une d’elles était hémiplégique, ceci dit cela n’explique pas les trajectoires systématiquement « à l’ouest » depuis le début, à tel point que pour certaines étapes je pensais que c’était un abandon.
    L’an passé certains équipages se sont essayés, à la reproduction des géoglyphes de Nazca; peut-être est ce un nouveau Challenge ?
    Quoiqu’il en soit je ne les comprends pas trop, mais je ne pense pas qu’elles aient le coeur à la joie; Ceci dit, elle arrivent toujours à rejoindre le bivouac ! Tout ceci est un grand mystère dont j’aimerai bien avoir les éclairages….

    • C’est la 100piternelle question : où vont-elles ? A mon avis, elles confondent toujours le petit et le grand côté de la règle de Cras… Comme au début, elles ont ajouté pile 90 ° au cap…

      • menfin depuis le temps ! si elles n’y arrivent pas ils sont tout de même un team, non ? elles n’ont pas eu de stage de formation ? les autres équipages la poste ne leur expliquent pas les sachant en difficulté ?

  13. Bizarre ! La CP6 fait buguer tous les équipages ! La CP6 détraque les boussoles !!!
    Grain of Sand, il faut que tu les regardes !!
    Sandrine et ses pratiques vaudou doivent entrer en action !!

    • Je pense qu’il y a une inversion du champ magnétique à proximité du CP. je suggère aux w@r d’emmener systématiquement un magnétiseur dans leur coffre et un maraboud’ficelle pour conjurer les mauvais sorts (au cas ou une équipe adverse ai la même idée). Pas cher on en trouve dans la rubrique mariage de tous les bons journaux et ils résolvent tous les problèmes d’amour gloire et beauté. Il y a aussi Madame Soleil, je sais pas si elle est au chômage aujourd’hui après avoir conseillé François, peut être est elle disponible ?

  14. Quelle précision dans les trajectoires aujourd’hui!!!

    Bon là les Suissesses sont encore un peu aux fraises mais grosso modo tout le monde s’en est bien sorti pour cette journée (qui n’est pas finie cela dit…)

  15. Ca y est les 315, 316 et 317 ont topé le CP6, le dernier de la journée.
    Belle efficacité !!
    Maintenant il faut bien choisir la trajectoire vers le CP7 parce que le cap a l’air de traverser une belle zone de sable. :-)
    Vous pouvez le faire les filles.
    Ayez confiance en vous et votre duster.

  16. 315/316/317 direction CP6 avec une assez bonne trajectoire!!!
    318 viennent de toper le CP4 je les sens un peu fatiguée mais on persévère et on tient les gazelles!!!
    les 319/322 sont étonnante aujourd’hui de part leur trajectoire et leur avancé! CP5 topé!!! on continue les filles!

    Je confirme elles sont en forme, on sent aussi plus d’aisance sur la navigation….

  17. Bravo les gazelles ! Et surtout à Maria et Clara pour leur geste remarquable.
    Sinon super journée pour toutes pour l’instant. Emilie et Delphine sont un peu derrière mais elles ont encore le temps de valider tous les CP de la journée. Donc tout va bien.

    Continuez comme ça les filles, vous assurez grave !!!!

  18. Pffffff!, trop de taf’ aujourd’hui, pas possible de rester 5min tranquille pour le Rallye …

    Ils se rendent pas compte les gars de l’importance de notre mission :-) … et des conséquences !

  19. Belle trajectoire pour nos marocaines (317) depuis le CP2 ! Pareil pour les 316 puis les technocap (315) qui les suivent de près.
    Puis arrivent les 322 et les 319.
    Emilie et Delphine (318) trainent un peu ; espérons qu’elles n’aient pas de problème…

    Elles sont en forme ! Go les filles !!!!

  20. Un petit coup de chaud du côté des 318&319…trajectoire perfectible et un peu en retard avec 3 balises seulement..ALors que nos 316 et 315 assurent bien ou presque en trajectoire et 4 balises dans la poche :o ) ! Les 320 sont bien comme d’hab, mais elles se sont fait doublées par leur équipière..et elles foncent ! faut voir çà ! le virage de la balise 4 s’est fait sur les 2 roues de droite ;o)

  21. Les Gazelles 316 sont de plus en plus précises CP4 topé alors que les 315/317 sont passées à côtés mais rien de sûr!

    les gazelles 318 faut revenir maintenant où est ce que vous allez le CP3 est plus haut!!! grgrgrgr!!! Grain of sand à toi de jouer!!!

    les gazelles 319 assurent pas mal bien dans l’axe pour topé le CP4! aller les filles on garde le cap!!!

    Les colombiennes 322 viennent de toper le CP4 quelle remontée les gazelles!!! on continue gooooooooo

  22. 318, il faut s’appliquer là…. on SUIT le trait bleu qui est tracé dans le sable…. et on prend des risques pour arriver premières….

  23. HA je crois que j’ai compris pourquoi elles ont toutes contounés! en zoomant on voit des gros rochers un peu partout!!!! non?

    Elles ont préférés rouler là où il y a moins de risque, faut prendre des riques les gazelles ça payent des fois! non les anciennes gazelles j’ai pas raison???

    Je sais facile à dire quand on est derrière le PC!!!

  24. Ahahah les pauvres 314… Pas bien Gaiazelle !!
    En même temps, difficile de ne pas rire un peu de leur parcours… C’est tellement plus simple derrière notre ordinateur !
    En tout cas, elles ne lachent rien !

    • oui elles ne lachent rien mais bon se retrouver encore en plein désert je ne sais où ca va être compliqué!!

      Je crois qu’elles n’aiment pas faire comme les autres!
      Elles font leur propore Rallye je crois!!! c’est le Rallye LOST!!!

      Ho que jsuis mauvaiseeeeeeeeeeeee

      • Il y a une participante hémiplégique dans la team 314. Elles ont décidé de faire le rallye à leur rythme, j’imagine qu’elles vont rejoindre le CP7…

  25. C’est la cata pour les gazelles 314 elles retournent au bivouac après avoir topé les deux premier CP!!!

    Yessssss!!!!

    Pas bien Gaiazelle!!!

  26. CP3 topé par nos gazelles Techno cap 315!!!
    Idem pour les gazelles 316

    Idem pour les gazelles marocaines 317 mais elles font demi tour Grainof sand à toi de jouer!!!

    CP3 topé par les gazelles 318

    Idem pour les gazelles 319

    Idem pour nos braves ccolombiennes 322

    Gooooooooooooooooo

  27. Encore un beau résumé nous plongeant d’autant plus dans ce Rallye ! Bravo Sara :)
    Et bien sûr bravo à nos gazelles qui en majorité auront réalisé une superbe étape 4 : on sent qu’elles savent rebondir quand il le faut et qu’elles ne lachent vraiment rien, c’est génial !
    Les Colombiennes sont extraordinaires et vivent l’exprience à fond je vois, c’est le principal :) !
    Il reste 3 journées, rien est joué bien sûr mais je vois que les 318 sont passées de 6km de différences avec les 320 au classement général à la fin de l’étape 3, pour atteindre 40 points aujourd’hui :(
    Mince alors !
    ALLEZ LES FILLES c’est maintenant qu’il faut s’appliquer plus que jamais !!! On croit fort en vous !

  28. Bravo les filles ! et félicitations aux colombiennes ! Ce rallye, c’est pas seulement gagner , c’est porter les valeurs w@r !!! Un grand BRAVO pour ce qu’elles ont fait… Le Duster se fait remarquer techniquement, les filles… et donc les w@r, par leur mental, leur enthousiasme et leur comportement exemplaire !

  29. Merci Sara !! Encore un très beau résumé de cette étape du marathon qui nous permet de nous évader et de vivre pleinement l’expérience avec nos gazelles !
    Bravo aux colombiennes qui font preuve d’une très belle solidarité au détriment de la course !! Elles montrent bien là les valeurs de la course et des Women@Renault.

    Reste à fond Gaiazelle, c’est toujours un plaisir de te lire et très souvent, une bonne tranche de rigolade !! Je ne peux pas me passer non plus de vos échanges avec Grain of Sand et Sapeur C !!

    Gogogo les gazelles !!

  30. Sara, merci encore pour cette belle retranscription du marathon !

    Les colombiennes continuent à nous surprendre ; d’autant plus que ce matin, elles assurent !

  31. Bon courage à toutes les filles. Vous etes formidables et dites vous bien que vivez un moment uniques !

    Un encouragement particulier à Christel et Sophie !

  32. Bon Grain! aujourd’hui je me désintoxe un peu! par contre je surveille la trajectoire des W@R et si y’en a qui décident de partir à bèb el l’oued ce sera à toi de jouer ok? marcher conclu???

  33. Ces dernières nouvelles répondent à certaines questions que l’on se posait hier concernant l’évolution des unes et des autres.

    Bravo et félicitaions aux Colombiennes! J’adore ces filles qui ont fait preuve de beaucoup de courage pour s’inscrire à ce rallye et qui en plus aident les autres au détriment de leur propre course!.

  34. Ah cool, les Colombiennes ont compris qu’elles devaient passer à la vitesse supérieure ! Contente de voir que le message est passé aussi de ce côté :-)
    Et les autres filles, c’est tout droit !

  35. Je suis très émue par ce résumé! un grand merci à toi Sara!

    J’étais impatiente de le lire et maintenant que l’ai lu je comprends plus de chose!!!

    Tout d’abord un Grand BRAVO aux colombiennes 322, qui se sont sacrifiées pour des gazelles en 4X4 ayant un problème de batterie et les ont guidé jusqu’au bivouac au détriment des CP manquant!!!

    C’est ça que j’aime sur ce Rallyeeeeeeeeee!!!!!

  36. Un message d’encourgagement de tout l’équipe de la DPCGDQ qui suit attentivement toutes vos aventures et admire comment vous déjouez tous les pièges !!!!

    La gande forme et la chance c’est pour bientôt !!!

    On y croit tous !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*



Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>