#TBT Stage de formation du Rallye des Gazelles 2015

Et voilà ! Le stage de préparation des Gazelles tant attendu, est déjà terminé… Ce qui signifie que le Jour J approche à grands pas. En attendant de retrouver nos Gazelles les pieds dans le sable, nous vous proposons un récapitulatif de ce stage de préparation qui a eu lieu du 12 au 22 février en France et au Maroc.

Elles ont bien potassé nos Gazelles : médiatraining, coaching, navigation et pilotage… Et elles sont à présent incollables ! Retour sur les réactions et les souvenirs de nos Gazelles face à ce périple marocain sableux… 

Stage de médiatraining

Médiatraining, ce stage où on apprend aux Gazelles à ne pas appréhender la caméra, à aller droit au but, à être franches, claires et concises mais surtout… à l’aise ! Qu’en ont elles pensé…

Qu’avez-vous retenu du stage de médiatraining ?

Les Gazelles, extrêmement consciencieuses ont bien retenu la leçon. Le but de ce stage : émettre des messages courts, construire des phrases complètes (sujet-verbe-complément) pour une bonne compréhension par le journaliste et donc par le public. L’idée est de formuler une réponse en rapport direct avec le Rallye mais aussi en lien avec le message que les Gazelles veulent faire passer !

Tout n’est pas qu’une question de diction… Nos Gazelles nous rappellent qu’une bonne posture est importante pour la présentation. Comme dans les choristes, on apprend à se tenir droite !

« Le journaliste est un curieux !». Et bien, mesdames bonne nouvelle : les internautes aussi !

Ne lésinez pas sur les infos croustillantes : vous êtes suivi de près !

Un conseil qui vous a particulièrement marqué pendant cette formation ?

Conscientes de la durée très limitée que présente une interview, nos Gazelles ont saisi l’importance de cette formation, chacune à leur manière.

Les conseils délivrés pour la prise de parole en public sont des atouts applicables dans la vie de tous les jours : articulation, aller droit au but et l’aisance.

Comme toute grande Gazelle qui se respecte, le naturel et le sourire sont de rigueur « même si on est plantées dans une dune » nous précisent Aude et Claire !

Un dernier conseil utile : la connexion avec le public est très importante. Vous parlez à un hublot, mais vous serez retransmise devant un public.

Avec l’humour et le sourire : ça sera tellement plus sympa à voir lors du replay !

Une anecdote à nous raconter ?

Preethi et Sundari trouvent particulièrement surprenant le fait de se voir sur l’écran : « Sans entrainement, s’écouter, analyser nos tics de langages et nos postures, est particulièrement bizarre ! Mais après le cours, on semble plus spontanées, détendues, intéressées et présentables. On recommande cette expérience ! ».

A l’unanimité elles nous parlent de la notion de confiance, elles retiennent l’importance de s’exprimer sans approximation devant la caméra dans des situations de stress. Ca s’apprend, ce n’est pas inné de savoir poser ses mots et être convaincant. Léa et Stéphanie mettent l’accent sur ce point : « Le contenu du discours est important, mais la manière dont on le livre l’est tout autant. Nous avons beaucoup travaillé sur ce point. »

Mission accomplie ! Nos Gazelles sont de vraies speakeuses à présent : les vedettes de l’erg ! Et nous, on achète !

Parce qu’avec une bonne communication implique une coordination parfaite !

Stage de navigation

Le formateur a commencé par marquer les esprits de nos Gazelles Valérie et Véronique avec cette information « Les cartes pour se repérer dans le désert marocain ont entre 30 et 50 ans. Depuis, les dunes, les cours d’eau (oueds) et les  pistes ont évolué. Heureusement que les massifs montagneux sont restés tels quels, mais encore faut-il les identifier sur la carte. »

En gros : courage, fuyons !

Accrochées vous les filles, on fait confiance à votre instinct (de survie)!

Vous avez été sélectionnée notamment grâce à votre maîtrise de la boussole et de la carte lors du week-end de sélection, qu’est ce que ce stage vous a apporté en plus ?

Ce stage a permis aux filles de consolider les notions acquises lors du week-end de sélection. Bouchera et Ibtissam sont reconnaissantes : « Heureusement que nous avions cette précédente expérience. L’utilisation de la boussole est totalement différente selon le mode de navigation ! ».

Les plus de ce stage, en résumé :

-        Repérer et positionner les points (longitude et latitude) sur une carte,

-        Se familiariser avec les légendes très spécifiques des cartes marocaines,

-        Analyser les points clés permettant de se situer dans le désert (où tout se ressemble),

-        Préparer les cartes : surlignage au fluo, scotch de renfort et technique de pliage. Tout un art !

Sans rancune, Léa et Stéphanie rigolent : « Avis à ceux qui oseront dire à l’avenir que les femmes n’ont pas le sens de l’orientation, ils vont le regretter ! » Entrainement difficile, guerre facile !

Bien que ce stage soit chargé en connaissances de navigation, nos Gazelles ont aussi pu bénéficier de conseils de survie : Teodora et Emilia nous confient : « Ne jamais risquer de sortir du Duster sans eau (il fait soif dans le désert !) et bien se méfier de certains amis du désert comme les serpents et les scorpions… »

Excellent quant il s’agit de musique, mais moins sympa dans le désert ces Scorpions !

Naviguer selon les Gazelles : c’est regarder ensemble, dans la même direction !

La navigation dans le désert est-elle vraiment spéciale ? Expliquez-nous pourquoi.

Les Gazelles ont été parfois incertaines dans leur navigation, comme nous le raconte Nathalie et Véronique : « Plus on progresse dans le désert, plus le terrain semble différent. Il faut pouvoir s’adapter au milieu… Tout se ressemble, mais chaque repère est différent.» On saisit la complexité de cette nature aride…

Et cette tâche est d’autant plus complexe avec les changements climatiques impressionnants. Les tempêtes de sable ne facilitent pas la navigation selon Emeline et Pauline : « La difficulté est de réussir à trouver ses marques, parfois ce sont de simples herbes à chameaux situées à 20m de nous… ». Morgane et Catherine ajoutent : « Perturbant, mais pas déstabilisant !». Trois jours de tempête… Nous on dit chapeau !

Heureusement, nos Gazelles sont bien à l’abri dans leur Duster : La voiture de la situation ! Are you ready for, ready for, a perfect storm, perfect storm ? 

Quelle(s) surprise(s) les formateurs vous ont-ils préparée(s) pendant la formation ? 

Plusieurs types de surprises ont été réservés aux Gazelles (outre les aléas climatiques). 

Tout d’abord, un outil miracle a été dévoilé à nos aventurières : la règle magique. « Le trésor des navigatrices ! »

Si on nous avait dit ça un jour à l’école : une règle qui donne le sourire !

Concernant la partie autonomie, nos Gazelles ont pu profiter d’un quartier libre afin d’établir chacune une stratégie indépendante des autres équipes.

C’est ce qu’on appelle être plongé dans le bain !

En grandes reines des (bacs à) sables, les filles nous confient « Nous avons eu des bodyguards toute la semaine ! Même plus possible de faire pipi en toute tranquillité ! » s’amusent Aude et Claire.

Une anecdote à nous raconter ?

Beaucoup de souvenirs dus à cette tempête de sable inoubliable ! Aude et Claire se rappellent : « Les formateurs étaient en train de chercher un passage à travers un oued. Nous en avons profité pour rester motivées : nous avons chanté et dansé notre chorégraphie Women@Renault sur l’air « Waka Waka de Shakira ! Mémorable ! »

Le stage qui marque les esprits, Teodora et Emilia nous racontent : « A table, le soir, nous nous sommes amusées à positionner les check points sur la table avec les fourchettes, les assiettes… »

Etre Gazelle c’est un métier à temps complet ! Vivre désert, manger repères, respirer l’aventure et la joie de vivre!

Stage de pilotage

Que les choses sérieuses commencent… Après tant de théorie, nos Gazelles étaient impatientes d’enfiler leurs gants de pilotes et de faire vrombir les moteurs des Dusters!

Comment s’est passé l’exercice de la conduite du Duster en plein désert ?


Les Gazelles ont appris à connaître leur allié : Duster. Preethi et Sundari en sont très fières : « Il franchit des passages incroyables : croisement de pont, zones rocheuses, dunettes, pentes, herbes à chameaux. » Valérie et Véronique s’extasient : « Il passe vraiment partout ! C’est un réel plaisir de conduire cet engin aux capacités insoupçonnables !».

Cette expérience de conduite sur les terres marocaines a donné confiance à nos expéditrices.

Diana et Vanessa rajoutent : « Si avant nous aimions notre Duster, aujourd’hui nous en sommes les plus ferventes supportrices. »

Bluffant et grisant : la dose d’adrénaline parfaite !

En résumé « EX-CEP-TION-NEL ! » comme dirait Morgane et Catherine.

Vous êtes-vous découverte des compétences insoupçonnées ?


Déjà fortes, battantes, débrouillardes et motivées, nos Gazelles collectionnent autant de qualificatifs  qu’il y a de grains de sable dans le désert !

La plus grosse découverte est celle des compétences de pilotage : « Réussir à franchir des dunettes sans s’ensabler : la concrétisation d’un rêve de Gazelle ! » s’amusent Sun Oh et Eunyoung.

Mais nos pilotes, jamais à bout de leurs ressources, se sont découvert des capacités diverses : l’écoute de l’autre, la patience, le pouvoir de garder son sang-froid, l’anticipation du terrain…

La panoplie de la Gazelle est maintenant complète! Les ingrédients : des filles déterminées et motivées, accompagnées de leur Duster. Saupoudrez le tout d’une ou deux tempêtes de sable (selon le bon vouloir du ciel marocain) et le tour est joué !

Désensabler un Duster est-il aussi difficile qu’on peut l’imaginer ?


Aucune épreuve n’est difficile, mais toutes nécessitent de la pratique ! Et accessoirement un bon équipement !

Rien de telle qu’une mise en situation pour s’en rendre compte : « Dès le premier jour nous avons dû désensabler un équipage deux fois… Nous sommes dorénavant des expertes en la matière ! » révèlent Teodora et Emilia. Selon nos nouvelles mécanos Pauline et Emeline, c’est plus impressionnant que difficile : « Grâce à tout le matériel fourni – compresseur d’air, crics et rails de lancement – désensabler un Duster est plutôt facile, bien que ça reste physique ! »

Toutefois, il demeure un conseil à ne jamais oublier et à toujours appliquer pour ne pas être embêté : dans le sable, il faut toujours passer avec les roues dégonflées !

Une aisance digne des meilleures expertes… Certaines vont penser à la réorientation et au changement de service au sein du Groupe Renault, si ça continue…

Ces formations vous ont-elles permis de vous sentir fin prête pour le Rallye 2015 ?

Bien que la réponse semble évidente, nos Gazelles tiennent à nous rappeler à quel point ces stages et ces formations sont indispensables à la préparation du Rallye… 

Ces formations semblent être des éléments primordiaux pour une meilleure aisance et compréhension des enjeux. Bouchera et Ibtissam nous disent : « Nous avons pris confiance (en terme de navigation, de conduite et d’orientation), nous avons pu assimiler les contraintes techniques avant de faire face à la pratique. » Phase pratique, qui est d’ailleurs totalement différente de la théorie. Cela dit, affronter le désert serait impossible sans les formations en amont.

« Ce sont des étapes très importantes qui regroupent l’apprentissage, la pratique et favorisent les échanges et le partage. Vivement le départ ! » s’exclament Sun Oh et Eunyoung.

Nos suppléantes ajoutent avec fierté et joie « Nous sommes ravies, en tant que suppléantes, d’avoir pu participer à cette formation géniale, tant sur le programme que l’ambiance qui y a régnée ! L’équipe était au top, les gazelles à fond ! »

Pour conclure, Nathalie et Véronique nous résument que tout est une question de recette : « Nous avons les bons ingrédients, à nous de réaliser la meilleure sauce ! »

Nos Gazelles ont vraisemblablement beaucoup appris de ce voyage et sont maintenant prêtes et impatientes à faire face (de plus belle) au désert marocain. Nouveau challenge : atteindre le plus de balises possibles en effectuant le moins de kilomètres possibles !

Ne vous leurrez pas trop vite mesdemoiselles les Gazelles… Le désert vous réserve encore des surprises !

Vivement la prochaine étape… Le Rallye Aïcha des Gazelles 2015 !

  

5 réflexions au sujet de « #TBT Stage de formation du Rallye des Gazelles 2015 »

  1. Merci pour cet article complet qui nous permet de le vivre comme si on y était (qu’est-ce qu’on aimerait !!!!!!!)
    Petit message pour les Gazelles Diac : à Bordeaux, on s’y connaît en gastronomie… alors pas de doute que la sauce sera parfaite !
    Bon courage et RDV sur la première marche du podium :-)

  2. Allez les gazelles , un peu de repos et un plein d énergie avant d affronter les étapes du désert marocain . J e vous soutiens et suivrais de près vos performances .,On vous attend sur le podium . Une belle aventure vous attend bisous

  3. Super article qui nous donne vraiment envie de (re-) partir ! Bravo les filles, vous êtes prêtes, alors Go et on ne lâche rien !

    Great article that gives us really want to (re-) start! Well done girls, you are ready, then Go and never give up !

Répondre à Les Estrem Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*



Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>