Frédérique vue par une amie proche !

Qui êtes-vous pour Frédérique (mari, compagnon, ami(e), enfant, parent, collègue…) ?

Sophie, une amie (ex-collègue), passionnée par le Rallye Aïcha des Gazelles que nous suivons depuis plusieurs années avec Frédérique.

Que pensez-vous de la participation de votre proche au Rallye Aicha des Gazelles ?

Sophie : La « Gazelle communicante », c’est ce que Frédérique voulait faire depuis bien longtemps. Nous en avions longuement parlé… Je suis sincèrement ravie. Elle va vivre une expérience exceptionnelle et je suis certaine qu’elle saura la faire partager avec tous ses reportages. Tous ceux qui ne pourront être au départ vivront cette belle aventure qu’est le Rallye Aïcha des Gazelles à travers ses écrits et ses images. En effet, elle est également une très bonne photographe. Elle expose régulièrement et ses photos rencontrent beaucoup de succès.

Lui avez-vous conseillé d’y participer ?

Sophie : Pas la peine ! Elle voulait le faire et c’est depuis bien longtemps dans sa « To Do List ». Trop fière d’elle ! Mes trois enfants aussi d’ailleurs sont fans ! Gazelle Communicante, c’est un nouveau poste au sein du Rallye « taillé » pour elle. En effet, elle aime faire partager ses passions. Les qualités qu’elle a bien sûr et qui, d’après moi, lui seront vraiment utiles pour le rallye : son esprit d’équipe, sa ténacité, sa capacité à motiver et encourager les autres …Les plus : son humour que j’adore et son enthousiasme !!!! Face aux difficultés à surmonter, ce sera précieux !

Auriez-vous aimé vivre ce type de compétition ou en avez-vous déjà fait ?

Sophie : Oui bien sûr j’aimerais ! Frédérique, tu confirmes ?

Que pensez-vous de ce principe où seules les femmes peuvent participer ?  

Sophie : A ma connaissance, le rallye raid est, en dehors du Rallye Aïcha des Gazelles, pratiqué quasi exclusivement par des hommes. Si cette initiative n’avait pas été prise, les femmes seraient restées dans des rôles subalternes. Elles ont donc eu raison de créer cette épreuve qui leur est réservée. Bref, je suis fan de l’esprit du Rallye qui met en avant les femmes, leur courage, leur ténacité, leurs qualités et bien sûr… nos voitures. Frédérique saura le mettre en valeur !

Frédérique

Parle-t-elle souvent de sa participation au Rallye ?

Sophie : Bien avant qu’elle soit choisie pour y participer, elle en parlait déjà beaucoup. Toutefois, la date du départ approchant, elle le fait de plus en plus souvent. Je crois qu’un certain stress commence à naître et d’un autre coté, je la sens prête et surtout impatiente de faire partager ses impressions sur la belle aventure qu’elle va vivre.

Comment pensez-vous lui apporter votre soutien ?

Sophie : En continuant à lui dire qu’elle a toutes les qualités pour y participer comme communicante. Frédérique, comme beaucoup de perfectionnistes, n’est pas toujours assez sûre d’elle. Elle n’est jamais contente de ce qu’elle fait et veut toujours corriger, faire relire… ce qui est bon signe et souligne son application, son engagement dans ce qu’elle entreprend. Frédérique, fais-nous rêver !

L’aidez-vous à se préparer au Rallye ?

Sophie : Oui, en ne calmant pas son impatience ! C’est sa force, c’est « Fred » !
Et bien évidemment, entraînement sportif « intensif » : expos photos avec dégustation régulière de cornes de gazelles en attendant le jour J. A mon avis c’est sûr, elle sera au top avec ce programme !

Selon vous, quel trait de caractère chez elle se révélera une force pour participer au Rallye et lequel pourrait s’avérer être un obstacle ?

Sophie :
- Son professionnalisme et sa ténacité : la « com’ », c’est son cœur de métier.
- Sa générosité, sa sensibilité, son attention et son ouverture aux autres. En me promenant avec elle dans Paris, il m’est arrivé de la « perdre » plusieurs fois. A chaque fois je l’ai retrouvée accroupie devant un enfant dans sa poussette ou en train de parler à un SDF. Je l’ai souvent vue se relever, les larmes aux yeux, émerveillée par l’innocence ou la détresse. Il lui arrive, après sa journée de travail de partir en maraude avec une association caritative jusqu’à 2 heures du matin, apporter nourriture et réconfort. Frédérique est pour moi ce que l’on appelle une « belle personne ».
- Se lever tôt sera peut-être le plus difficile, mais sa motivation démesurée y remédiera.

Pensez-vous que cette expérience va la changer ? Si oui, à quel point de vue ?

Sophie : A titre personnel : contribuer à l’enrichir encore. Pour son métier, cela va conforter  la reconnaissance des autres sur ses qualités professionnelles et ses talents de communicante. La changer ? Je ne l’espère pas ! Sauf pour une chose : l’aider à se lever tôt !

  

2 réflexions au sujet de « Frédérique vue par une amie proche ! »

  1. Je suis une ancienne Gazelles (2000) et je suis contente de voir que Frederique va couvrir ce Rallye des gazelles j’aurais aimer l’avoir comme photographe lors de mon rallye

Les commentaires sont fermés.